Le cancer du col de l’utérus

Le dépistage du cancer du col de l’utérus repose sur un examen gynécologique avec réalisation d’un frottis puis analyse des cellules prélevées. Les recommandations sont de réaliser un dépistage annuel à partir de 25 ans puis, lorsque deux frottis successifs sont normaux, de passer à un dépistage tous les trois ans jusqu’à 65 ans.

Si l’intérêt théorique d’un dépistage organisé est incontestable, sa mise en œuvre pratique est freinée par la faible participation des femmes aux campagnes de dépistage dans les quatre départements où elles sont expérimentées (Isère, Martinique, Bas-Rhin et Haut Rhin).

Le dépistage du cancer du col de l’utérus est donc un dépistage individuel. C’est un dépistage qui assure également un rôle préventif puisqu’il permet le traitement des lésions précancéreuses. L’efficacité préventive du dépistage a été complétée par celle d’une vaccination des jeunes filles contre le papillomavirus humain (HPV).

Pour en savoir plus :
Quelle place pour le vaccin papillomavirus humain (Gardasil®) dans la prévention du cancer du col ? HAS - Bon usage du médicament - Août 2007

État des lieux du dépistage du cancer du col utérin en France - INCa - Rapport et synthèses - Septembre 2007