Un problème de santé publique

42 000 nouveaux cas de cancers du sein sont découverts chaque année en France, ce qui représente une augmentation de 60% en 20 ans.

  • Comment expliquer l’augmentation du nombre des cancers du sein ?
    • D’abord parce que la mammographie de dépistage est une pratique qui se généralise et il est habituel qu’un dépistage augmente le nombre des cas découverts par deux mécanismes : l’anticipation du diagnostic d’une part et la détection de tumeurs qui n’auraient peut-être jamais été diagnostiquées d’autre part.
    • Ensuite parce que le vieillissement de la population et l’évolution du mode de vie des pays industrialisés favorisent le développement des cancers, tous cancers confondus. Le risque de cancer du sein est associé au développement économique mais aussi aux caractéristiques du mode de vie. S’il est très faible au Japon il devient, après deux générations, élevé pour les japonaises ayant migré aux Etats-Unis.
    • Enfin, une évolution sociétale est susceptible d’avoir un impact sur la survenue des cancers du sein : l’âge de plus en plus tardif de survenue de la première grossesse.

Parce qu’il est fréquent, potentiellement grave, peu accessible à la prévention, parce qu’il existe à la fois un test de dépistage et un délai généralement suffisant pour pratiquer ce test (durée de développement du cancer avant l’apparition des symptômes) et parce le traitement précoce est celui qui donne les plus grandes chances de guérison, le dépistage du cancer du sein est, en toute logique, un objectif de santé publique prioritaire.

Pour en savoir plus :
Incidence et mortalité du cancer du sein en France. Quelle relation avec le dépistage ? - J. Estève - Springer Paris 2007