Mission d'Aprémas

Aprémas est mandatée par l'État, les collectivités locales et l'assurance maladie pour mettre en oeuvre les campagnes de dépistage des cancers au niveau des départements des Alpes-Maritimes et des Alpes de Haute-Provence.

Les deux conditions à la généralisation d'un dépistage sont :

  • la validation par un large consensus scientifique international d'une méthode ayant fait la preuve de son intérêt
  • une décision politique de placer ce dépistage au rang des priorités de santé publique afin de lui accorder les financements nécessaires

Deux cancers répondent aujourd'hui à cette double condition : le cancer du sein, dont le dépistage est généralisé en France depuis 2004, et le cancer colorectal dont le dépistage, initié par 23 départements, dont les Alpes-Maritimes, est généralisé depuis 2008.

La mission d'Aprémas est double :

  1. Proposer un dépistage du cancer du sein et/ou du cancer colorectal à toutes les personnes susceptibles d'en tirer bénéfice en leur délivrant une information objective et validée
  2. Garantir la qualité du dépistage (réalisation et interprétation des tests, suivi des personnes dépistées) et en évaluer les résultats en toute transparence

Aprémas assure donc :

  • la gestion des fichiers des personnes éligibles au dépistage transmis par les caisses d'assurance maladie
  • l'envoi, tous les deux ans, d'une invitation personnelle à bénéficier d'un dépistage à l'ensemble des personnes éligibles
  • l'information et la formation des professionnels acteurs ou promoteurs du dépistage
  • l'organisation de la deuxième lecture des mammographies de dépistage (spécificité des campagnes organisées)
  • le recueil et la protection des données individuelles en accord avec la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL)
  • la communication des résultats du dépistage aux personnes elles-mêmes ainsi qu'aux médecins qu'elles ont désignés dans leur dossier
  • le suivi de chaque dossier en lien avec l'ensemble des professionnels impliqués dans le dépistage (médecins traitants, médecins spécialistes des maladies du sein ou colorectales, cancérologues, chirurgiens, anatomopathologistes) afin de s'assurer que les recommandations faites à la suite d'un test de dépistage (examens complémentaires, surveillance, traitements) ont bien été suivies sans retard
  • l'évaluation annuelle des résultats du dépistage pour contrôler la qualité du service rendu et mettre en œuvre les corrections nécessaires (ces résultats sont transmis aux praticiens partenaires des campagnes de dépistage)
  • la transmission des résultats annuels (anonymes) à l'Agence Régionale de Santé PACA (organisme assurant l'évaluation des campagnes de dépistage au niveau national) et au Groupement Régional de Santé Publique (évaluation régionale)

Pour en savoir plus
Missions et fonctionnement de la structure de gestion
Annexe 1 à l’arrêté du 29 septembre 2006