Cabinets de radiologie et campagnes de dépistage du cancer du sein

Le partenariat avec Aprémas offre aux radiologues :

  • Une clientèle féminine qui, sans invitation à participer à la campagne, ne serait peut-être jamais venue consulter.
  • Un gain d'expertise lié aux formations obligatoires suivies dans le cadre des campagnes.
  • l'intérêt (et les contraintes...) d'un partage de l'expertise médicale pour l'interprétation des mammographies normales. C'est une pratique nouvelle que d'accepter et même de rechercher une collégialité de décision au lieu d'exercer un pouvoir médical classique. Il faut rendre hommage aux radiologues qui ont vu, dans cette deuxième lecture des mammographies, non pas un contrôle de leurs compétences mais la convergence de deux expertises pour donner les meilleures chances à chaque femme.
  • L'intérêt, grâce aux évaluations, d'avoir un retour sur leur pratique professionnelle et leurs résultats et la possibilité de pouvoir comparer cette pratique et ces résultats à ceux obtenus au niveau départemental et national.
  • La satisfaction, toujours grâce aux évaluations alimentées par l'activité de chacun, de contribuer à l'acquisition de nouvelles connaissances donc à l'évolution des pratiques de dépistage.

Mais il faut aussi reconnaître les contraintes financières et administratives imposées par le programme aux radiologues qui ont souhaité en être partenaire :

  • Les formations professionnelles obligatoires de même que les contrôles techniques semestriels des installations radiologiques sont à la charge des cabinets de radiologie
  • Les échanges d'informations entre le cabinet de radiologie et Aprémas obligent à la rédaction de documents supplémentaires.
  • La seconde interprétation des mammographies normales suppose la mise en attente des dossiers, la gestion des transferts vers Aprémas et un deuxième accueil des femmes lorsqu'elles viennent récupérer leurs clichés au cabinet.

Ces contraintes administratives ainsi que l'irruption d'un troisième partenaire (Aprémas) dans le colloque habituel médecin-patient demandent aux radiologues et à leurs équipes l'adoption de nouvelles pratiques et un surcroît de travail quelquefois source de mécontentement.

Télécharger
la liste des radiologues du 04
la liste des radiologues du 06

Pour en savoir plus
Accord de bon usage des soins relatifs à la mammographie
Cahier des charges pour les radiologues - JO du 21 décembre 2006